Université d'Artois
Sciences humaines et sociales

Master Gestion des territoires et développement local - Développement des Territoires, Aménagement et Environnement

  • Niveau d'étude visé

    BAC +5

  • ECTS

    120 crédits crédits

  • Durée

    2 ans

  • Composante

    Faculté d'Economie, Gestion, Administration et Sciences, UFR Histoire, Géographie, Patrimoines

  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

Objectifs

  • Former les étudiants à l’ingénierie de projet selon une double approche, géographique et économique, afin de répondre aux enjeux de transformation des sociétés contemporaines, dans les espaces urbains, péri-urbains et ruraux.
  • Appréhender le développement des territoires selon une approche multidimensionnelle intégrant les mobilités, l’habitat, l’environnement et la gestion des ressources naturelles, l’aménagement de l’espace, le cadre de vie, le commerce et les services, etc.
  • Comprendre que toute dynamique de développement des territoires implique d’analyser des problématiques d’évaluation, de patrimonialisation, de résilience, d’inégalités économiques et sociales.  
Lire plus

Savoir-faire et compétences

  • Élaborer des diagnostics : identifier les problèmes, les ressources et les potentialités d’un territoire afin d’imaginer un projet dressant de nouvelles perspectives (requalification, revi­talisation, reconversion…)
  • Comprendre et analyser les enjeux des sociétés contemporaines
  • Valoriser les capacités d’analyse et de synthèse tant en géographie/aménagement qu’en économie/gestion et plus largement dans le champs des sciences humaines et sociales.
  • Maîtriser des outils techniques (diagnostic et prospective, cartographie, SIG) permettant de répondre à des questions pratiques en ayant une solide connaissance des approches théoriques
  • Apprendre à concilier travail individuel et travail collectif dans le cadre de projets de développement territorial
  • Développer une intelligence collective en créant une dynamique au sein d’une équipe dont les membres sont issus de différentes formations
  • Connaître le fonctionnement des systèmes institutionnels en Europe et en France
Lire plus

Dimension internationale

Les étudiants inscrits dans ce parcours ont la possibilité d’effectuer un séjour en master 2 (un ou deux semestres) dans l’une des universités suivantes : Université du Québec à Rimouski (UQAR-Canada) ; Université Catholique de Louvain (UCL-Belgique) ; Université de Tunis (Tunisie). D’autres séjours d’un ou deux semestres au cours du master 2 peuvent être réalisés dans des universités et établissements partenaires du programme Erasmus +.

Les cours sur les politiques européennes ont bénéficié d’un financement par le programme Erasmus + dans le cadre d’une chaire Jean Monnet ‘frontière et intégration européenne’ entre 2017 et 2020.


Contact pour les échanges internationaux : sylvie.coupleux @ univ-artois.fr

Lire plus

Organisation

Stages

Stage

Obligatoire

Durée du stage

12 semaines en master 1 et 16 semaines en master 2

Stage à l'étranger

Possible

Programme

 SEMESTRE 1

SEMESTRE 2

  • Contexte du développement territorial - identification et gestion des ressources
  • Enjeux des sociétés contemporaines - quelques tendances et évolutions
  • La boîte à outils du développeur territorial (diagnostics, SIG, techniques d’enquête…)
  • Compétences transversales (communication, valorisation des compétences)
  • Initier un projet collectif (stage d’immersion, atelier projet 1)
  • Contexte du développement territorial - planification, dispositifs et contrats
  • Enjeux des sociétés contemporaines : vulnérabilités et résilience des territoires ; comprendre et surmonter les inégalités du territoire
  • Compétences transversales : anglais, méthodologies qualitatives et quantitatives
  • Travailler collectivement un projet (suite atelier projet 1)
  • Stage en milieu professionnel de 12 semaines – réalisation d’un état de l’art et d’un rapport de stage

 SEMESTRE 3

 SEMESTRE 4

  • Contexte du développement territorial : les collectivités territoriales, acteurs du développement ; politiques européennes et dynamiques territoriales
  • Enjeux des sociétés contemporaines : patrimonialisation et développement
  • La boîte à outils du développeur territorial (marketing territorial, communication et consultation, SIG)
  • Travailler collectivement un projet (atelier projet de prospective territoriale)
  • Contexte du développement territorial - penser les évaluations
  • Enjeux des sociétés contemporaines - repenser le développement économique des territoires
  • Confrontation, coopération et production collective (Master Class ‘transfrontières’ ; atelier projet multi-partenaires)
  • Stage en milieu professionnel de 16 semaines - réalisation d’un mémoire

 

Le master DTAE se déroule sur quatre semestres, pour un volume horaire global d’enseignements de 850 heures, réparties de manière équitable entre les différents semestres. Les enseignements et ateliers se déroulent du lundi au vendredi.

Lire plus

Admission

Conditions d'admission

MASTER 1  L’admission se fait sur dossier et sur entretien individuel.

  • Licence de Géographie, d’Économie et Gestion ou d’Administration Économique et Sociale (AES)
  • Licences générales parmi lesquelles : Sociologie, Droit, Sciences politiques, Histoire, Philosophie, Langues Étrangères Appliquées, etc.

Pour l'entrée en master 1 : Le dossier de candidature est réalisable en ligne, sur la plate-forme https://www.monmaster.gouv.fr/ 

MASTER 2 L’admission se fait sur dossier et sur entretien individuel.

  • Master 1 DTAE
  • Master 1 de formations proches (développement local, aménagement, urbanisme, développement durable, analyse des territoires) sur dossier

Pour l'entrée en master 2 : Le dossier de candidature est réalisable en ligne, sur la plate-forme eCandidat

 FORMATION CONTINUE

Le Master est accessible aux salariés ou demandeurs d’emploi. Se rapprocher du service de la formation continue pour connaître les tarifs et conditions de prise en charge de la formation en fonction de votre situation.
Contact : Tél. 03 21 60 49 06 - fcu-fare@univ-artois.fr.

Ils peuvent faire reconnaitre leur expérience pour intégrer le master via la Validation des Acquis Professionnels et Personnels (VAPP) ou pour le valider via la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ou encore le parcours mixte.
Contact : Tél. 03 21 60 60 59 - fcu-pac@univ-artois.fr

Lire plus

Pré-requis obligatoires

Qualités attendues :

  • Savoir s'intégrer dans un collectif
  • Faire preuve de créativité et d'inventivité
  • Être curieux et ouvert d'esprit
  • Être capable de s'investir de manière conséquente dans un projet
  • Présenter un intérêt pour le bien commun
Lire plus

Et après

Poursuite d'études

Il est possible de préparer une thèse de doctorat à l’issue du master DTAE, mais ce n’est pas l’option choisie par la très grande majorité des étudiants qui se destinent à une entrée sur le marché du travail à l’issue de la formation. Ainsi, deux poursuites d’études ont été réalisées en thèse de doctorat, avec un financement de type CIFRE, au sein de collectivités territoriales en 2019 et en 2021.

Lire plus

Insertion professionnelle

Trois grands secteurs offrent des postes à responsabilités pour des chargés de projet ou des chargés de développement

  • Les collectivités territoriales: communes, conseils départementaux, conseils ré­gionaux, organismes de coo­pération intercommunale, communautés urbaines, d’ag­glomération, de communes ou de pays, organismes publics ou para-publics, bailleurs sociaux, etc.

Exemples : Agence d’urbanisme de l’Artois, DDTM du Pas-de-Calais, Conseil Départemental du Pas-de-Calais,  Conseils régionaux (Nouvelle-Aquitaine, Normandie, Hauts-de-France), Métropole Européenne de Lille, Valenciennes Métropole, Communautés d’Agglomération (Versailles-Grand Parc, Hénin-Carvin, Saint Omer, Deux baies en Montreuillois, Béthune-Bruay-Artois Lys Romane), Communautés de communes (Sud Artois, Sept Vallées, Osartis-Marquion, Vexin Normand, Bocage Mayennais, Est de la Somme, Pays du Coquelicot) Municipalités (Arras, Frévent, Loos-en-Gohelle,  Issy-les-Moulineaux, Viroflay), Pas-de-Calais Habitat, etc.

  • Les milieux économiques: entreprises, organismes consu­laires, sociétés de service et de conseils, bureaux d’études, etc.

Exemples : Eiffage énergie, Maisons et cités, Citémétrie, Groupe Lacroix, Lidl France, Energic, SNCF réseaux etc.

  • Le monde associatif en tant que constructeur de réseaux sociaux et institutionnels, em­ployeur dans le domaine social

Exemples : Association des Communes Minières de France (ACOM France), Initiative Flandre Intérieure (Hazebrouck), Initiative Grand Arras, etc.

Lire plus